La dématérialisation de la présence physique | Digital Immersion
19180
post-template-default,single,single-post,postid-19180,single-format-standard,cookies-not-set,mkd-core-1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,burst child-child-ver-1.0.0,burst-ver-2.1, vertical_menu_with_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive
dématérialisation

Comment communiquer auprès de mes cibles ? Comment organiser mon prochain événement ?  Comment travailler en collaboration ? Et la formation de mes équipes ?

Depuis quelques semaines, nous sommes régulièrement interrogés avec de nouvelles expressions de besoins afin de préparer la sortie de crise. Pour se faire, la dématérialisation apparaît comme une solution prégnante.

Le monde s’inscrit dans une transition digitale depuis une trentaine d’années, portée par l’émergence des nouvelles technologies.

Le numérique s’est déjà imposé comme un assistant naturel à l’être humain, aussi bien dans son environnement personnel que professionnel.

Nous sommes équipés de matériels et avons accès à des réseaux nous permettant d’optimiser nos interactions avec le monde connecté. Ces équipements nous permettent d’être toujours plus dans la dématérialisation.

Aujourd’hui, le monde se retrouve dans une situation inédite, limitant grandement les modes d’interactions présentielles, et impactant nos habitudes de travail.

Cette situation inédite ne laisse personne insensible et cette période de confinement contraint à réfléchir et imaginer les solutions pour faire face durablement à ce genre de phénomènes.

Les technologies immersives permettent de se téléporter et d’interagir virtuellement, “comme si vous y étiez”. Pourront elles contribuer à la mise en place d’une nouvelle organisation plus connectée, plus dématérialisée ? C’est ce que nous allons tenter de déterminer.

 

 

Vers une accélération de la virtualisation ? 

 

Les nouvelles technologies accompagnent les entreprises pour répondre à de nombreuses problématiques liées à l’impact environnemental, à l’amélioration des conditions de travail, de la productivité et de la performance. 

Elles se sont organisées pour pouvoir travailler à distance, faire des réunions, partager des documents, signer des documents à distance, la dématérialisation est déjà fortement présente.

Nous avons tous dans nos applications favorites : Google Drive, Dropbox, Zoom, Wetransfer, Microsoft Teams… Nous avons accès à notre CRM pour faire notre suivi commercial et un VPN pour accéder aux informations de l’entreprise.

Les solutions de télétravail ou dématérialisation de la présence sont largement utilisées durant cette période mais montrent également quelles en sont les limites.

Il existe un monde virtuel qui permet d’optimiser notre perception du monde et qui a la capacité d’amplifier nos sens à tel point que notre cerveau peut en arriver à être trompé ! 

Il s’agit de la XR, qui rassemble l’intégralité des technologies immersives : vidéo 360°, réalité virtuelle, réalité augmentée, réalité mixte. 

Elles sont déjà largement utilisées dans des domaines pointus des industries du médical, aéronautique, armement ou encore automobile, principalement pour concevoir, créer et prototyper, apprendre et former, travailler en collaboration, présenter ou promouvoir des lieux, produits ou métiers.  

Les directions de l’innovation ont aujourd’hui une place centrale dans les stratégies d’entreprises, pour répondre à des enjeux environnementaux, économiques et désormais sanitaires. 

Depuis la création de ces départements dans tous les secteurs de l’industrie, nous assistons à des phénomènes massifs de POC (Proof Of Concept) dans le but de tester, dans un périmètre réduit, les solutions de demain qui pourraient être déployées afin de répondre à toutes les problématiques d’une entreprise.

L’innovation intervient de manière transversale dans les différents services : recrutement, RSE, formation, communication, retail, merchandising.

Elle source l’état de l’art des technologies émergentes et centralise auprès des différents services les expressions de besoins.

Elles sont très agiles et sont capables de déployer les solutions éprouvées dans des délais assez courts, notamment grâce à leurs relations, très habiles avec l’écosystème start-up.

2014 sonne le début d’un révolution dans le monde des technologies immersives avec la sortie des premiers écosystèmes hardware et software.

Facebook rachète Oculus et Samsung annonce le 1er casque VR où il suffit de clipser son téléphone dans un casque, avec une vision plus grand marché que par le passé.

Les acteurs leaders dans les technologies se lancent dans une course effrénée à l’innovation et construisent le monde virtuel de demain.

Samsung, Google, HTC, Facebook, Microsoft, Sony principalement lancent les premiers casques de réalité virtuelle, les premières plateformes de diffusion et distribution, et les premières expériences, “comme si vous y étiez”.

Les entreprises voient dans ces nouvelles technologies un potentiel communicationnel très important pour faire parler de leur marque. C’est une période très compliqué en tant que producteur d’expériences immersives car nous avons dû faire face à la construction d’un marché qui manquait naturellement de maturité, aussi bien au niveau de l’expression du besoin pour les entreprises, que dans la capacité à produire une expérience qualitative pour les prestataires.

En effet, plusieurs facteurs ont fait que beaucoup de consommateurs de ces technologies aussi bien sur le plan professionnel que personnel, ont été déçus. Une nouvelle technologie n’a d’intérêt que dans sa capacité à être bien utilisée.

 

Quelle réponses sont apportées  ?

 

Depuis 2007, nous accompagnons de nombreuses sociétés dans la bonne utilisation de ces nouveaux médias pour répondre à leurs besoins.

Voici un panel des problématiques auxquelles nous avons pu répondre avec nos clients depuis plus de 13 ans.  

 

Il semble évident, compte tenu du contexte et de l’évolution rapide des technologies, que les solutions de dématérialisation de la présence vont fleurir pour répondre à ces nombreuses problématiques événementielles, commerciales, de formation ou encore de production.

Aujourd’hui, on ne nous demande plus combien cela coûte mais plutôt combien cela peut rapporter ou faire économiser. Nous passons de l’ère “Whaou” à celle des “KPI” (Key Performance Indicator).

 

Dématérialisation

 

QUELLES SONT LES SOLUTIONS DE DEMAIN ? 

 

Immersion et collaboration seront les maîtres mots des solutions de demain.  Pour cela, un nouveau monde, celui de la XR,  rassemblera l’intégralité des technologies immersives.

Voici un petit glossaire des principales technologies

La réalité augmentée (AR) est un ensemble de technologies qui vous permet de percevoir des informations numériques interactives. Le tout en temps réel et en 3D dans son environnement. 

La  réalité  virtuelle (VR), à travers un casque fermé, vous transporte dans un monde qui n’est pas relié avec votre environnement réel.

La réalité mixte (MR) augmente aussi la réalité.  Elle ajoute des objets de synthèse dans l’environnement réel sous la forme d’un hologramme avec lesquels l’utilisateur peut interagir.

La 4D est une expérience lors de laquelle les sens sont amplifiés : mouvements sur vérins, odeurs, air, chaleur, sensation de toucher.

La photogrammétrie est une technique de captation et de reproduction 3D d’un environnement réel. Cela se fait à partir d’images et de volumes captés dans une scène.

Elle permet également de scanner des objets ou produits pour en créer un modèle 3D photoréaliste.

La vidéogrammétrie est le moyen de capter un personnage en mouvement tout autour de lui afin d’en créer un modèle 3D photoréaliste et vivant d’un scène. 

Toutes ces nouvelles technologies de dématérialisation permettent de rendre les expériences de plus en plus créatives, utiles, réalistes et performantes.

L’amélioration des performances hardware des devices, l’augmentation de la bande passante sur les réseaux, les puissances de calculs sur le cloud, nous permettent d’optimiser l’expérience utilisateur en fournissant une meilleure qualité, un temps de latence quasi inexistant, un champs de vision équivalent à celui de l’œil humain.

D’autre part, l’écosystème de production et de consommation se développe avec la normalisation d’environnements de plus en plus accessible pour les producteurs et développeurs, avec par exemple les outils de développement ARcore de Google et ARkit d’Apple, ainsi que de nouveaux cas d’usages rendus possibles avec le webAR/VR et les plates formes sociales. 

Ces expériences sont accessibles via des smartphones, desktop, TV et seront également optimisées par les nouvelles générations de casques de réalité mixte qui vont émerger aussi bien au niveau du grand public, que pour une utilisation professionnelle.

 

dématérialisation

 

COMMENT ENTRER DANS CETTE NOUVELLE ÈRE ?

 

L’innovation est une langue vivante régie et évoluant par ce que nous appelons l’état de l’art.

Comme toute langue, il faut en apprendre les bases et pratiquer, pratiquer, pratiquer.

Il existe un écosystème de prestataires capables d’accompagner des entreprises dans la mise en place de solutions innovantes.

Les politiques immersives gagnantes se construisent à travers une relation pérenne et de confiance entre start-up et grands groupes.

Nous devons connaître, comprendre et maîtriser les enjeu liés au message et à la cible. La technologie reste un unique moyen.

Les différentes étapes d’un Test and Learn : 

  • Rédaction d’une expression de besoin de l’entreprise : objet, cibles, objectifs, messages…
  • Recommandation créative et technique pour répondre au besoin sous forme de cahier des charges
  • Développement et déploiement d’un MVP (minimum viable product) dans un périmètre réduit
  • Analyse des retours d’expériences
  • Développement et déploiement de la solution optimisée.

 

De nombreuses technologies de dématérialisation sont déjà accessibles et de nouvelles vont nous permettre d’aller plus loin dans l’expérience utilisateur.

Cette situation inédite nous obligera à user de créativité et de pragmatisme pour utiliser ces innovations à bon escient.

Comme vous l’avez bien compris, les technologies immersives vont nous permettre de nous téléporter. Dorénavant, elles vont aussi nous permettre de pouvoir accéder à toujours plus de réalisme, de rapidité et d’interactivité.

Elles sont donc une solution pour tenter de remédier à de nombreuses réunions présentielles non indispensables et des déplacements inutiles.

Une fois que nous y aurons pris goût et que nous aurons pu en observer les bénéfices, retournerons-nous en arrière ?