Mode spectateur : Microsoft pousse son Hololens | Digital Immersion
1075
post-template-default,single,single-post,postid-1075,single-format-standard,cookies-not-set,mkd-core-1.1,ajax_fade,page_not_loaded,,burst child-child-ver-1.0.0,burst-ver-2.1, vertical_menu_with_scroll,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive

Mode spectateur : Microsoft pousse son Hololens

Microsoft Hololens

hololens-spectator-mode
Depuis son annonce le 21 Janvier 2015 , Microsoft a fait comprendre au monde son intérêt pour la Réalité Virtuelle , plus particulièrement la Réalité Augmentée, via les hologrammes et a poussé cette vision jusqu’à la sortie de leur produit phare : Hololens

Il était déjà possible via cet appareil de visionner des hologrammes en sur-impression à la réalité, le casque (uniquement disponible pour les développeurs à l’heure actuelle) étant disponible au prix de 3 299€

Un investissement coûteux pour cet appareil mais qui selon Microsoft, changera radicalement la façon de travailler dans des industries clés : Médecine, Architecture, Design…

Néanmoins, Microsoft était confronté jusqu’alors à un problème de taille, inhérent à ces nouvelles technologies : L’expérience est unilatérale, c’est à dire que seul le porteur du casque peu la vivre, laissant les autres participants dans la pièce en dehors du monde virtuel.

Tout change désormais avec l’annonce de ce nouveau mode Spectateur, présenté par Microsoft dernièrement à un groupe restreint de journalistes. L’idée est simple : placer une version plus légère de l’appareil Hololens sur une caméra numérique afin d’enregistrer les mouvements de cette dernière, et envoyer le flux de la vidéo dans un ordinateur afin de le traiter et de le superposer avec les différents hologrammes placés par l’utilisateur. L’exécution est néanmoins complexe, nécessitant un logiciel spécifique développé par Microsoft et du matériel de capture vidéo.

Avec ce tour de force, Microsoft entend bien faire comprendre au monde leur vision pour un univers virtuel de travail bilatéral ou l’utilisateur principal inter-réagit avec un monde virtuel et permet à ses collaborateurs de suivre ses actions sur un écran vidéo de retour , reste à voir si les entreprises suivront cette démarche.

 

Retrouvez nos réalisations ici.